Nous nous occupons du transport du corps à Troyes

Lorsqu’une personne décède en-dehors de son domicile, le transport de corps permet d’acheminer le (la) défunt(e) vers un lieu propice au recueillement comme une chambre funéraire.

Selon la situation et votre choix, il est possible d’effectuer ce transport avant ou après la mise en bière grâce à un véhicule réglementé et habilité pour ce transfert. De même, le rapatriement de corps à l’étranger est réalisable sous certaines conditions administratives.

Dans chacun de ces choix, qui permet de respecter les dernières volontés du (de la) défunt(e) quant à ses obsèques et d’offrir à la famille et aux proches la possibilité de l’honorer convenablement avant la cérémonie funéraire.

Transport avant mise en bière

Le transport avant mise en bière d’une personne défunte est possible dans les 48 heures suivant son décès.

Ce transport permet d’acheminer le corps au domicile du défunt, d’un proche ou encore vers une chambre funéraire. La famille du défunt a ainsi la possibilité de se recueillir dans l’intimité et de lui rendre hommage avant l’inhumation ou la crémation.

Il est cependant important de noter qu’un médecin peut s’opposer au transport du corps avant mise en bière lorsque l’état du corps ne le permet pas.

Transport après mise en bière

Le transport après mise en bière est également possible. Après la fermeture du cercueil, nos conseillers conduisent le cercueil au lieu souhaité pour le recueillement avant l’inhumation ou la crémation.

Dans ce dernier cas, le transport de l’urne funéraire n’est pas réglementé, sauf si les cendres quittent le territoire métropolitain.

Rapatriement et transport de corps à l’étranger

Pour les personnes souhaitant une cérémonie funéraire à l’étranger, le rapatriement de corps à l’étranger nécessite obligatoirement une démarche administrative. En effet, la délivrance d’un document écrit, certifiant l’autorisation de transport de la dépouille à l’étranger, est nécessaire.
D’autres documents officiels doivent également être fournis comme la pièce d’identité, l’acte de naissance et de décès du défunt, l’autorisation d’inhumation, l’accord de transport du corps fourni par la famille proche, ainsi que l’autorisation du préfet ou du consulat du pays de destination.